Promotion: Vos Velux moins chers ! >> EN SAVOIR PLUS
Nos experts sont disponibles au : 01 69 23 33 56

Portails : osez la personnalisation avancée
10 mai 2021
Tout savoir sur la porte de garage sectionnelle plafond
16 août 2021

Quelle motorisation pour un portail battant ?

Portail battant motorisé

Motorisation à bras articulés ou motorisation à vérins… Il existe plusieurs systèmes de motorisation pour un portail battant, chacun avec ses qualités, ses inconvénients et ses propres caractéristiques techniques. Pas si simple de s’y retrouver ! Alors, si vous souhaitez vous offrir la commodité et le confort d’un portail motorisé, cet article est fait pour vous. Fort de nos 25 années d'expérience dans la pose de portail sur-mesure en Essonne, nous vous y dévoilons les critères à prendre en compte et les différences notables entre les moteurs afin de faire votre choix en toute connaissance de cause.


Les critères à prendre en compte avant de choisir le système de motorisation

Motoriser un portail battant offre son lot d’avantages. Le confort, bien évidemment, d’ouvrir et fermer son portail sans avoir à descendre de sa voiture, mais ce n’est pas le seul. La motorisation permet également d’apporter une longévité accrue à votre menuiserie d’extérieur (les à-coups étant beaucoup moins importants qu’en mode manuel) et une sécurité maximum à votre habitation.

Mais pour profiter de tous ces atouts, encore faut-il s’assurer que votre portail actuel peut accueillir ce système d’automatisation. En effet, un portail en mauvais état ou mal posé ne pourra supporter le poids supplémentaire que représente la motorisation.

Il convient donc de vérifier que :

  • Le portail s’ouvre et se ferme correctement ;
  • Le portail est parfaitement équilibré ;
  • Les piliers de maçonnerie sont suffisamment solides et robustes (il est cependant possible de les renforcer si besoin).
Bon à savoir : certains matériaux ne sont pas intéressants à motoriser. La pression exercée par le moteur sur les vantaux peut, à terme, les déformer et les fragiliser, diminuant ainsi drastiquement leur durée de vie. C’est le cas notamment des modèles PVC dépourvus d’armature métallique. Si vous avez un doute sur la rigidité de votre portail, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel !

Les différents types de motorisation de portail battant

Le portail battant se compose de deux vantaux s’actionnant vers l’intérieur ou l’extérieur. Cette ouverture peut être motorisée par deux types de systèmes.

La motorisation à bras articulés

La motorisation à bras articulés est le système le plus répandu. Ces fameux bras métalliques miment le mouvement d’un bras humain qui tirerait (ou pousserait suivant le type d’ouverture) les vantaux.
Ici, et contrairement à la motorisation à vérins que nous verrons un peu plus loin, point de coffret électronique indépendant. Le moteur est installé sur un des deux piliers et l’électronique directement intégrée dans les bras articulés.

Ses avantages :

  • Facilité et rapidité de pose ;
  • Peu de déformation (le mouvement n’engendre que peu de contraintes sur la structure du portail) ;
  • Ouverture possible vers l’intérieur ou l’extérieur (90° max).
  • Ses inconvénients :

    • Un esthétisme assez grossier ;
    • Un encombrement qui nécessite de l’espace ;
    • Une ouverture limitée à 120 °.

    La motorisation à bras articulés est réservée aux modèles plutôt légers (moins de 400 kg) en aluminium ou en PVC renforcé. Par ailleurs, ce système peut aussi bien être posé sur du neuf que sur de l’existant.

    Bon à savoir : Si votre portail s’ouvre vers l’extérieur, les vantaux ne doivent pas empiéter sur la chaussée et la voie publique. Vous aurez, en outre, l’obligation d’installer un feu clignotant sur un des deux piliers.

    La motorisation à vérins

    La motorisation à vérins prend la forme d’un cylindre contenant un piston. Ce dernier coulisse grâce à de l’huile sous pression (pour un vérin hydraulique), grâce à de l’air comprimé (pour un vérin pneumatique) ou grâce à une vis mécanique et un moteur électrique (pour un vérin électromécanique). Outre ses différentes caractéristiques, la motorisation à vérins existe en deux versions :

    • Autobloquant : dès que le portail a terminé sa manœuvre (ouverture ou fermeture), il se bloque. C’est le cas de la grande majorité des motorisations mises sur le marché. Cela permet notamment d’assurer une meilleure sécurité face aux tentatives d’intrusion.
    • Réversible : contrairement au vérin autobloquant, le vérin réversible ne se verrouille pas à la fin de sa manœuvre. Par conséquent, il vous faudra prévoir une serrure électrique en sus. Si cela représente un coût supplémentaire, c’est aussi plus pratique : en cas de coupure de courant, il vous suffira de déverrouiller la serrure pour actionner le portail. Généralement, on privilégie ce type de vérin pour les portails sans portillon.

    Ses avantages :

    • Ouverture plus large que la motorisation à bras articulé (jusqu’à 180°) ;
    • Esthétisme discret ;
    • Encombrement minime.

    Ses inconvénients :

    • Actionnement plus lent que la motorisation à bras articulés ;
    • Ouverture vers l’intérieur uniquement ;
    • Pression importante sur les battants du portail.

    La motorisation à vérins sera privilégiée pour les portails neufs ou existants de taille XXL ou plutôt lourds. À l’inverse, un modèle en PVC ou en aluminium non renforcé risquerait d’être déformé par la pression exercée sur les vantaux.

    Choisir entre motorisation à bras articulés ou motorisation à vérin pour son portail battant est une chose. Mais pour profiter de tous les bénéfices de ces systèmes, il est indispensable d’opter pour un produit de qualité et procéder à la pose dudit produit dans les règles de l’art. Aux Ateliers du Bois, nous travaillons exclusivement avec FAAC, une entreprise française reconnue pour la robustesse de ses pièces et ses innovations technologiques en la matière depuis plus de 50 ans. Alors, faites appel à nos équipes d’artisans professionnels et formés pour un résultat à la hauteur de vos espérances !