Promotion: Vos Velux moins chers ! >> EN SAVOIR PLUS
Nos experts sont disponibles au : 01 69 23 33 56

Fenêtre de toit à projection : une ouverture facilité
Comment bien choisir son Velux ?
25 janvier 2021
Portail motorisé
Quelle motorisation choisir pour son portail ?
17 juin 2021

Choisir du parquet pour votre salle de bain

Parquet pour salle de bain et pièces humides

Chaleur, noblesse, esthétique… Le parquet est un revêtement de sol privilégié pour apporter une touche de nature dans tous les intérieurs, y compris dans une pièce particulière : la salle de bain. Alors qu’ici, le taux d’humidité s’affole et les températures battent des records de variations, nombreux sont les propriétaires à se demander quelle essence de bois sélectionner pour supporter ces conditions si extrêmes. Teck, bambou ou épicéa… Quel parquet choisir pour sa salle de bain et comment l’entretenir pour qu’il conserve toute sa beauté pendant de longues années ? Notre expert en parquet sur-mesure va tout vous expliquer.


Choisir la bonne essence de bois pour le parquet d’une salle de bain

Par définition, la salle d’eau est sans conteste la pièce la plus humide de la maison et aux écarts de températures les plus impressionnants. Or, s’il y a bien une chose que le bois, cette matière vivante, n’aime pas, c’est bien l’eau, qu’elle soit sous forme de gouttes, voire de flaques, ou sous forme de vapeur ! Il est donc primordial de choisir la bonne essence de bois… et la bonne finition !

Les essences exotiques : teck, wengé et bambou…

Parce qu’ils sont naturellement résistants à l’humidité et à la moisissure, les bois exotiques sont les essences les plus recommandées pour le parquet d’une salle de bain. Parmi elles, retrouvez :

  • Le teck ;
  • Le wengé,
  • Le bambou ;
  • Le doussié ;
  • Le merbau ;
  • L’iroko…

Chacun de ces bois a sa propre teinte, plus ou moins sombre, plus ou moins rouge, ce qui permet de jouer sur leur nuance afin d’obtenir le rendu parfait à vos yeux.

Les essences européennes : chêne, pin et épicéa…

Moins onéreux, mais aussi moins polluants (de par leur provenance), les bois européens peuvent également s’adapter aux conditions si particulières de la salle d’eau. Ainsi, vous pouvez opter pour :

  • Le chêne ;
  • Le frêne ;
  • Le pin maritime ;
  • Le peuplier ;
  • L’épicéa…

À noter : Si vous sélectionnez ce type de bois, vérifiez qu’il a bien été traité et protégé par un vernis hydrofuge.

Ces essences dites dures ont une longévité particulièrement intéressante : en cas de besoin, il est possible de procéder à un ponçage et un vernissage pour leur redonner tout leur éclat.

La finition huilée pour protéger sans étouffer

Quelle que soit l’essence que vous aurez sélectionnée, vous pouvez choisir différentes finitions : huilé, vitrifié ou ciré.
Dans le cas d’une salle d’eau, il est fortement conseillé d’opter pour une finition huilée. En effet, l’huile va faire écran face à l’eau et l’humidité, tout en laissant respirer le bois.
À l’inverse, la vitrification étouffe et détériore la protection naturelle du parquet, le rendant bien moins étanche.
Enfin, les parquets cirés n’ont pas leur place dans une salle de bain : en plus d’être plutôt fragiles, le contact de l’eau les tache et les rend glissants. À éviter donc !

La pose et l’entretien d’un parquet de salle de bain : des détails de la plus haute importance

Choisir un parquet pour une salle d’eau ne se limite pas à la sélection de l’essence. Bien au contraire, le bois évolue avec les années et peut se dilater. Il faut donc tenir compte de cette caractéristique particulière lors de son installation et au quotidien.

Une pose collée en « pont de bateau »

Dans les pièces humides comme la salle de bain, la pose d’un parquet demande un certain doigté. En effet, l’installation si facile d’un parquet flottant est à proscrire, car l’eau pourrait s’infiltrer entre les lames et le détériorer de manière irréversible.
En réalité, la pose collée est la plus adaptée pour cette pièce. En effet, elle permet d’obtenir un sol plus stable et grâce à l’emboîtement des lames les unes aux autres, elle est une barrière redoutable face à l’humidité.
Concrètement, pour installer un parquet dans votre salle de bain, vous devrez :

  • Commencer par ragréer la surface de la pièce si nécessaire (notamment si le revêtement actuel est en carrelage) ;
  • Utiliser une colle époxy, particulièrement efficace contre les remontées d’humidité ;
  • Ajouter des joints dits « pont de bateau », en polyuréthane de couleur noir, qui accentue encore davantage l’étanchéité du bois.

Un entretien régulier, mais nécessaire

Afin de préserver toute la beauté de votre parquet et s’assurer de sa longévité, il est indispensable de l’entretenir avec attention.
Au quotidien, pensez à adopter les bons gestes :

  • Installez un tapis à l’entrée de la pièce pour que chacun puisse s’essuyer les pieds avant d’y pénétrer ;
  • Dépoussiérez le sol très régulièrement avec un balai à poils doux ou un aspirateur afin d’éviter les rayures produites par des petits cailloux, du sable, etc. ;
  • Disposez des patins sous les meubles et accessoires susceptibles d’être déplacés (comme une petite assise par exemple) ;
  • Ne laissez pas d’eau stagnante, épongez les flaques dès que vous le pouvez ;
  • Nettoyez avec une serpillère très essorée uniquement lorsque cela est nécessaire ;
  • Nourrissez le bois en appliquant une couche d’huile une à deux fois par an.

Choisir le parquet comme revêtement de sol pour une salle de bain est une décision audacieuse qui permet d’apporter une touche d’originalité et de chaleur à cette pièce souvent délaissée par la décoration. Si vous vous laissez tenter, n’oubliez pas qu’une ventilation suffisante est indispensable et l’installation d’une VMC peut alors être nécessaire pour éviter tout risque de moisissures ou de champignons. Enfin, si le coût et l’entretien vous freinent, sachez qu’il existe aussi des alternatives telles que le PVC ou le carrelage effet bois qui pourraient vous surprendre et vous séduire.

Chaleur, noblesse, esthétique… Le parquet est un revêtement de sol privilégié pour apporter une touche de nature dans tous les intérieurs, y compris dans une pièce particulière : la salle de bain. Alors qu’ici, le taux d’humidité s’affole et les températures battent des records de variations, nombreux sont les propriétaires à se demander quelle essence de bois sélectionner pour supporter ces conditions si extrêmes. Teck, bambou ou épicéa… Quel parquet choisir pour sa salle de bain et comment l’entretenir pour qu’il conserve toute sa beauté pendant de longues années ? C’est ce que nous allons vous expliquer dans cet article.