parquet dans une salle de bain
Salle de bain : quel revêtement choisir ?
23 mai 2022

Comment cirer un parquet massif ?

comment cirer son parquet

Noble et majestueux, le parquet massif ciré séduit toujours les Français et s’invite dans tous les styles d’intérieurs, du plus traditionnel au plus contemporain. Mais pour beaucoup, ce type de revêtement de sol serait surtout synonyme d’entretien compliqué, de cirage et de lustrage. La réalité est beaucoup plus simple, même s’il est vrai que cela demande un peu de temps. En revanche, une fois terminé, le résultat en vaut la chandelle : le bois retrouve son éclat naturel et son exceptionnelle durée de vie s’allonge encore. 

Dans cet article, vous apprendrez comment cirer un parquet massif en 6 étapes détaillées. Matériel nécessaire, préparation de la surface, ponçage, cirage… On vous explique tout, pas à pas, dans ce tutoriel.

Quel matériel faut-il pour cirer son parquet ?

Tout commence par une bonne préparation. Pour cirer votre parquet, vous allez avoir besoin de :

  • Une cire pour parquet ;
  • Une cire teintée pour parquet (si vous souhaitez modifier la couleur de votre sol) ;
  • De la pâte à bois (si votre sol est abîmé à certains endroits) ;
  • Une spatule ;
  • Du papier abrasif gros grain ;
  • Du papier abrasif grain moyen ;
  • Du papier abrasif grain fin ;
  • Une sous-couche pour parquet (également appelé primaire ou fondur) ;
  • Un spalter (sorte de pinceau large), une mèche en coton ou une cireuse à parquet ;
  • Un chiffon doux en laine ou une peau de mouton.

Pensez aussi à vous avec :

  • Un masque pour le ponçage ;
  • Une paire de gants ;
  • Des genouillères.

Comment cirer son parquet en 6 étapes ?

Pour que votre sol retrouve tout son éclat naturel, suivez le guide !

Préparez le parquet

Vous ne pouvez pas appliquer directement votre cire sans avoir préparé votre sol. 

Pour cela, commencez par vider la pièce à traiter, puis bouchez les trous et fissures à l’aide d’une spatule et de la pâte à bois. Attention, cette dernière se fige très rapidement.

Poncer le parquet 

Afin que la cire nourrisse le bois de vos lames, elle doit être appliquée sur un sol parfaitement propre et sec, totalement nu, sans traces de la pellicule du cirage précédent. 

Pour ce faire, alternez ponçages et dépoussiérages (et sortez vos genouillères) :

  • Réalisez un premier passage avec du papier abrasif gros grain, puis passez l’aspirateur ;
  • Réalisez un second passage avec du papier abrasif grain moyen, puis passez l’aspirateur ;
  • Réalisez un troisième (et dernier) passage avec du papier à grains fins, puis passez l’aspirateur ;
  • Nettoyez avec une serpillère humide (mais essorée) afin que le sol soit parfaitement propre ;
  • Laissez sécher.

À savoir : commencez toujours le ponçage par le centre de la pièce et respectez le sens des lames.

Appliquer un primaire

La sous-couche, aussi appelée primaire ou fondur, est indispensable puisqu’elle permet de :

  • Faciliter l’application de la cire ;
  • Économiser la quantité utilisée de cire ;
  • Protéger le bois des taches ;
  • Obtenir un rendu aux finitions impeccables.

Ce liquide incolore doit être appliqué à l’aide d’un spalter, une espèce de pinceau large particulièrement adapté aux parquets. 

Le séchage du primaire prend du temps : comptez au moins 24 heures pour que le produit ait bien imprégné les lames. 

Appliquer la première couche

L’application de cire est relativement simple :

  • Si vous avez choisi une cire d’abeille liquide, utilisez votre spalter et appliquez-en une couche mince dans le sens du bois.
  • Si vous avez choisi une cire solide, commencez par la faire fondre doucement au bain-marie ou sur un radiateur avant de l’appliquer avec une mèche de coton.
  • Si vous avez choisi une cire teintée, c’est que vous souhaitez foncer la couleur naturelle de votre parquet. Pour éviter une teinte trop sombre, utilisez-la uniquement en première couche, puis servez-vous d’une cire incolore pour la couche suivante.

Au fur et à mesure que vous progressez dans la pièce, essuyez le surplus de cire avec un chiffon doux et propre.

Important : Commencez toujours par le coin opposé à la porte : vous pourrez ainsi sortir une fois la couche terminée !

Un temps de séchage est nécessaire entre les deux couches de cire : comptez au moins une heure, mais cela dépend de votre produit, de la température intérieure et de l’essence de bois. 

Appliquer la deuxième couche

Avant de passer à la seconde couche de cire, vérifiez que la première a bien eu le temps de sécher : le parquet ne doit pas être poisseux sous vos doigts. Puis, réitérez l’étape précédente. 

Généralement, deux couches sont suffisantes, mais si vous le souhaitez, vous pouvez en réaliser une troisième pour un fini parfait.

Lustrer le parquet

Pour un parquet brillant, il ne reste qu’une étape : le lustrage ! Ce dernier doit intervenir lorsque la cire est parfaitement sèche, n’hésitez donc pas à sortir chiffon doux en laine, peau de mouton ou patins après deux journées de pause. 

Pour lustrer un parquet massif, il n’y a pas de secret, uniquement de l’huile de coude et de petits mouvements circulaires à travers toute la pièce. 

Bon à savoir : Ne marchez pas sur le parquet pendant au moins 48 heures après l’applicage du cirage et attendez entre 7 et 10 jours avant de remettre meubles et tapis.

C’est terminé ! Votre parquet a repris de jolies couleurs et toute sa brillance. 

Vous savez à présent comment cirer un parquet massif. Même si cet entretien peut sembler chronophage, il n’en est pourtant pas moins indispensable si vous souhaitez préserver toute la beauté et le charme de ce sol d’exception. Prévoyez donc un cirage au moins une fois par an : ainsi, vous nourrirez le bois en profondeur et le protégerez contre les taches, les rayures et l’usure.