du 1er au 31 octobre : Jusqu'à -20% sur votre projet OuvertureS et -10% sur les volets roulants et portes de garage Soprofen En savoir plus

La fenêtre la plus chère n’est pas forcément la plus performante
4 février 2020

Qu’est-ce qu’une fenêtre PVC plaxé

Qu'est ce qu'une fenêtre PVC plaxé

Saviez-vous que les menuiseries en PVC ne se limitent pas au traditionnel blanc et peuvent aussi s’afficher en couleurs ou arborer une jolie imitation bois ? Parmi les techniques utilisées par les fabricants, le plaxage est de plus en plus demandé. Mais alors, concrètement, qu’est-ce qu’une fenêtre PVC plaxé ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Et quand préférer cette technique plutôt que le laquage, la teinte en masse ou la coextrusion couleur ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.


Qu’est-ce qu’une fenêtre PVC plaxé ?

Lorsqu’il s’agit d’apporter une touche de couleur et d’originalité à sa façade, la fenêtre PVC plaxé est parée. Explications.

Une technique qui permet de colorer vos menuiseries

Utilisé depuis une trentaine d’années, le plaxage sur menuiserie consiste en l’ajout d’un film thermoplastique sur le PVC.

Ce film, collé à chaud sur le matériau, est doté d’une couche acrylique en surface qui lui permet de s’afficher dans de nombreuses teintes, ainsi que dans de réalistes imitations bois. On pourrait le comparer aux parquets massifs dont les finitions offrent des rendus esthétiques totalement différents.
Avec cette technique, il est possible d’apporter de la couleur à toutes les menuiseries. Fenêtres, portes-fenêtres, baies vitrées ou encore portes d’entrée… Toutes peuvent être plaxées, en extérieur et/ou en intérieur. Et côté teintes, le choix est impressionnant allant des plus sombres (anthracite, taupe, souris, etc.) aux plus extravagantes (rouge, bleu, etc.) en passant par les plus naturelles (chêne, acajou, etc.).

Enfin, les fenêtres PVC plaxé sont surtout à privilégier en dépose totale, plutôt qu’en rénovation classique. Et pour cause, le dormant aussi peut être plaxé pour obtenir une belle harmonie des menuiseries.

Une technique aux multiples avantages

Les fenêtres PVC plaxé ont de multiples atouts :

  • Un design sur-mesure : Certains fabricants proposent plusieurs dizaines de couleurs et de tons bois différents, ainsi que de la bicoloration. De quoi harmoniser facilement votre intérieur et vos menuiseries !
  • Une tenue impressionnante dans le temps : Le film utilisé contient plusieurs couches de couleur, ce qui permet de conserver la beauté de la teinte choisie malgré le temps qui passe et les éléments extérieurs.
  • Une résistance accrue face aux UV : Avec son traitement anti-UV, le film de plaxage vient renforcer la solidité du PVC contre les rayons du soleil. Ainsi, votre fenêtre ne se déformera pas, et ce, même si elle est exposée plein sud.
  • Une isolation thermique maintenue : De par sa composition, le PVC est un matériau naturellement isolant. Et le film apposé ne change rien à ses très belles performances thermiques !
  • Un entretien minimaliste : Bien qu’elle soit plus fragile aux rayures, la fenêtre PVC plaxée reste très simple à nettoyer et entretenir. Et pour cause, avec son film antistatique, la poussière a dû mal à s’y accrocher. De l’eau savonneuse et une éponge douce suffisent généralement à lui faire retrouver tout son éclat.
  • Une solution économique : Le PVC, même plaxé, est plus abordable que l’aluminium. Une alternative qui peut être intéressante à envisager…

Quelles sont les autres techniques pour un PVC couleur ?

Il est de plus en plus fréquent de trouver des fenêtres en PVC couleur sur le marché. Mais toutes n’ont pas bénéficié d’un plaxage. En effet, il existe trois autres techniques pour teindre ce matériau.

Le PVC teinté dans la masse

Moins onéreuse que le plaxage, cette technique est très utilisée par les fabricants.
Des pigments sont incorporés directement dans le PVC, ce qui permet d’obtenir de nombreuses couleurs. En revanche, seules les teintes pastel, comme le gris clair ou le beige, parviennent à tenir dans le temps. Celles plus vives telles que le rouge ou le bleu finissent par se ternir en quelques années.

Son atout principal : son prix accessible.
Son inconvénient majeur : Le peu de coloris disponibles. Seuls le blanc, le beige et le gris clair restent intéressants. En outre, la bicoloration est impossible.

La coextrusion couleur

Également connue sous le sigle PMMA, cette technique ressemble en substance à la teinte en masse. La différence : au lieu de pigments, c’est une couche de polyméthacrylate de méthyle qui est intégré dans le PVC. Sous cette appellation complexe se cache une résine que l’on nomme aussi « verre acrylique ». Avec elle, tous les coloris ou presque sont disponibles.

Son atout principal : sa tenue haut de gamme identique à celle d’un laquage aluminium.
Son inconvénient majeur : seul un changement de teinte est possible : avec la coextrusion couleur, la finition de la fenêtre ne peut pas être modifiée. En outre, vous ne pourrez pas opter pour un aspect bois.

Le PVC laqué

Enfin, la dernière technique pour une fenêtre PVC couleur est celle du laquage. Comme son nom l’indique, il s’agit d’appliquer une couche de peinture sur le matériau afin de le teindre. Généralement, la plupart des fabricants se servent de peintures à base d’eau qui ressemble à celles utilisées dans le secteur de l’automobile notamment.
Son atout principal : son choix extraordinaire de couleur.
Son inconvénient majeur : sa longévité bien plus faible que celle offerte par le plaxage.

Changer du traditionnel blanc pour ses fenêtres en PVC est donc possible grâce à ces différentes techniques. Tout dépend ensuite de vos envies, vos besoins en matière de couleurs, de finitions et de durée de vie, et de budget !

Saviez-vous que les menuiseries en PVC ne se limitent pas au traditionnel blanc et peuvent aussi s’afficher en couleurs ou arborer une jolie imitation bois ? Parmi les techniques utilisées par les fabricants, le plaxage est de plus en plus demandé. Mais alors, concrètement, qu’est-ce qu’une fenêtre PVC plaxé ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Et quand préférer cette technique plutôt que le laquage, la teinte en masse ou la coextrusion couleur ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.