du 1er au 31 octobre : Jusqu'à -20% sur votre projet OuvertureS et -10% sur les volets roulants et portes de garage Soprofen En savoir plus

Choisir des fenêtres XXL pour embellir votre habitation
19 décembre 2019
La fenêtre la plus chère n’est pas forcément la plus performante
4 février 2020

La fenêtre en 10 questions/réponses

Pose d'un coulissant aluminium

Heureux propriétaire de votre maison ou votre appartement, vous souhaitez investir dans l'installation de nouvelles fenêtres. Que ce soit pour des raisons de confort thermique, d'économies d'énergie et de chauffage, de luminosité, ou simplement pour relooker l'intérieur de votre habitation, changer de fenêtre ne se fait pas à la légère. Quel matériau choisir ? Dois-je opter pour le double ou le triple vitrage ? Quelles sont les aides disponibles ? Et comment sélectionner le bon artisan, celui qui m'assurera une pose parfaite ? Dans cet article, nous répondrons aux 10 questions qui reviennent le plus souvent afin que vous puissiez choisir vos nouveaux modèles de fenêtre en toute connaissance de cause.

PVC, aluminium ou bois : quel matériau est le plus adapté pour mes fenêtres ?

Tout dépend de vos attentes, vos envies et votre budget. Car en réalité, chaque matériau a ses propres points forts et points faibles. Petit mémo.

Le PVC

Points forts :

  • Fort pouvoir isolant ;
  • Entretien minimaliste à l'eau savonneuse ;
  • Bon rapport qualité/prix.

Points faibles :

  • Choix de couleurs limité ;
  • Épaisseur des montants.

L'aluminium

Points forts :

  • Design et tendance ;
  • Palette de couleurs disponibles très large ;
  • Résistance ;
  • Finesse des montants, pour une luminosité maximale ;
  • Aucun entretien.

Points faibles :

  • Isolation peu performante, sauf si une rupture de pont thermique est présente ;
  • Prix élevé.

Le bois

Points forts :

  • Aspect naturel et chaleureux ;
  • Résistance ;
  • Isolation thermique.

Point faible :

  • Entretien régulier avec couches de vernis ou de lasure.

Et quid des menuiseries bois-aluminium ?

Si vous avez déjà flâné dans les rayons des magasins spécialisés, vous avez sans doute remarqué ces menuiseries dites mixtes. Composées de deux matériaux, elles permettent de bénéficier de leurs avantages cumulés.

Généralement, ce type de fenêtre est en bois à l'intérieur et aluminium en extérieur. Vous profiterez ainsi de l'isolation et du design naturel et noble du bois sans supporter la contrainte de l'entretien annuel. Rappelons qu'en effet, l'aluminium n'a besoin d'aucun nettoyage pour conserver ses propriétés et son esthétisme.

Une excellente solution pour les clients les plus exigeants.

Simple ou double vitrage, que choisir ?

À l'heure actuelle et pour des raisons de confort aussi bien thermique qu'acoustique, nous ne pouvons que vous conseiller le double vitrage.

Il est ensuite possible de rajouter certaines options particulièrement intéressantes suivant votre situation :

  • Le vitrage anti-effraction pour vous assurer sécurité et tranquillité d'esprit ;
  • Le vitrage de contrôle solaire pour bloquer jusqu'à 80 % de la chaleur du soleil ;
  • Le vitrage à isolation phonique pour créer une véritable bulle de silence ;
  • Le vitrage anti-salissures pour réduire considérablement vos heures de ménage ;
  • Le vitrage à isolation visuelle pour protéger votre intimité des regards indiscrets.

Cependant, attention, le vitrage ne fait pas tout ! Si vous souhaitez régler un problème particulier (bruits incessants, sécurité…), vous devez également prendre en compte cet impératif lors du choix du matériau et de son mode de pose.

Quand dois-je utiliser du triple vitrage ?

Le triple vitrage, plus cher que le double vitrage, est intéressant dans certains cas :

  • Si votre fenêtre est orientée plein nord ;
  • Si vous habitez dans le nord de la France ou en altitude ;
  • Si votre logement est un logement basse consommation.

Dans les autres cas, mieux vaut éviter. En effet, si le triple vitrage empêche le froid de pénétrer dans votre maison ou votre appartement, il bloque également la chaleur, ce qui peut être contre-productif.

Enfin, si vous optez pour ce type de vitrage, faites attention au prix demandé. Le coût du triple vitrage ne doit pas dépasser de plus de 20 % celui du double vitrage.

Que signifient les coefficients Uw, Sw et TLw ?

Pour comparer les différents modèles de fenêtres, vous pouvez vous appuyer sur trois coefficients : l'Uw, le Sw et le TLw. Ces derniers vous permettent de mesurer objectivement les performances des menuiseries.

Le coefficient Uw

L'Uw représente l'isolation thermique de la fenêtre. Plus le chiffre indiqué est faible et proche de 1, meilleure sera l'isolation de cette dernière.

Le coefficient Sw

Ce coefficient définit le facteur solaire, c'est-à-dire la capacité du modèle à transmettre la chaleur du soleil dans votre intérieur. Plus le chiffre indiqué est élevé, plus la fenêtre laisse passer la chaleur solaire.

Le coefficient TLw

Le TLw correspond à la transmission lumineuse. Ainsi, plus le chiffre indiqué est élevé, plus le modèle laisse passer la lumière (et non la chaleur) dans votre habitation.

Quel type d'ouverture choisir pour mes nouvelles fenêtres ?

Vous trouverez sur le marché différents types d'ouverture :

L'ouverture à la française : elle se compose d'un ou deux battants et de charnières. C'est celle que l'on rencontre le plus. À noter qu'il est possible de la coupler avec une ouverture oscillo-battante.

L'ouverture oscillo-battante : elle s'ouvre par le haut, en basculant vers l'intérieur. Très intéressante pour les chambres (d'enfant ou non !), elle est sécurisante et aère la pièce sans y donner l'accès.

L'ouverture coulissante : comme son nom l'indique, elle permet de faire coulisser les vantaux l'un derrière l'autre et offre un gain de place non négligeable dans les petites pièces ou au-dessus d'un évier dans la cuisine.

Combien coûte l'achat de nouvelles fenêtres et existe-t-il des aides au financement ?

Le prix d'une fenêtre peut varier du simple au triple, voire plus, suivant de nombreux facteurs :

  • Le matériau (PVC, bois, aluminium, mixte) ;
  • Le vitrage et ses éventuelles options ;
  • Les accessoires (poignées, fausses crémones, paumelles…)
  • Les dimensions (sur-mesure, XXL, etc.) ;
  • La pose.

Il est donc très délicat de donner un prix fixe.

Par ailleurs, remplacer ses fenêtres permet de bénéficier de certaines aides. En premier lieu, le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) vous fait gagner 30 % de vos dépenses. Pour être éligibles, vos nouvelles fenêtres devront respecter 4 conditions :

  • Elles doivent être posées dans votre habitation principale ;
  • Elles doivent atteindre un niveau de performance imposé ;
  • Elles doivent être installées par une entreprise ou un artisan agréé RGE ;
  • Elles doivent être réglées avant le 31 décembre 2019.

Il est également possible de profiter du taux réduit de TVA (5,5 %) et/ou d'une prime énergie.

Changer de fenêtre implique-t-il obligatoirement la pose d'une VMC ?

Réponse courte :

  • Pour un logement neuf ou récent : non.
  • Pour un logement ancien : oui.

Un peu plus d'explications sont nécessaires pour comprendre l'utilité d'une VMC lors d'un changement de fenêtre. Dans une maison ou un appartement ancien, le renouvellement de l'air se faisait " grâce " à la mauvaise isolation de ces dernières. Dès lors que vous en posez des nouvelles, vous risquez de perturber la ventilation de votre habitation. Cela peut entraîner à moyen ou long terme de gros problèmes d'humidité avec les conséquences que l'on connait (champignons, moisissures…).

Pour éviter ce désagrément, il est souvent préconisé d'installer une VMC à fonctionnement continu dans les pièces les plus humides comme la salle de bains ou la cuisine pour garantir la bonne circulation de l'air.

Pose en rénovation ou dépose totale : quelle est la différence ?

Pour installer des nouvelles fenêtres, vous aurez à choisir entre deux techniques : la pose en rénovation ou la dépose totale.

La pose en rénovation est beaucoup plus rapide et ne nécessite pas de gros travaux. En effet, avec cette méthode, l'artisan va conserver le dormant de votre ancienne menuiserie, c'est-à-dire la partie fixe scellée au mur, et y installer le nouveau modèle par dessus. En quelques heures, la pose sera terminée, sans poussières, ni murs potentiellement abîmés. Le hic : la pose en rénovation fait perdre en luminosité du fait de la réduction de l'ouverture et en isolation (notamment acoustique).

La dépose totale, quant à elle, est un chantier beaucoup plus important. Dans ce cas, l'artisan va entièrement retirer vos anciennes fenêtres (dont le dormant) et poser les nouveaux modèles. Cette technique demande plus de temps (et d'argent), mais permet de profiter pleinement des performances de vos nouvelles fenêtres, sans perte d'isolation, ni de lumière.

Comment choisir le bon artisan pour la pose de mes nouvelles fenêtres ?

Pour espérer tirer profit de votre investissement, il est indispensable de faire appel à un professionnel. Ce dernier est le plus à même de procéder à une installation dans les règles de l'art, vous garantissant ainsi un travail propre, une isolation parfaite et… des économies !

Pour choisir votre entreprise ou votre artisan, n'hésitez pas à :

  • Demander plusieurs devis pour les comparer ;
  • Contacter les entreprises locales, basées près de chez vous ;
  • Vérifier que la société soit agréée RGE et certifiée Qualibat, gage de qualité.

Enfin, comme pour tout chantier, méfiez-vous des professionnels trop insistants, trop commerciaux ou aux prix beaucoup plus bas que ceux de leurs confrères.



Après la lecture de cet article, vous avez désormais toutes les cartes en main pour choisir les fenêtres idéales pour votre habitation et en profiter pleinement !

Heureux propriétaire de votre maison ou votre appartement, vous souhaitez investir dans l’installation de nouvelles fenêtres. Que ce soit pour des raisons de confort thermique, d’économies d’énergie et de chauffage, de luminosité, ou simplement pour relooker l’intérieur de votre habitation, changer de fenêtre ne se fait pas à la légère. Quel matériau choisir ? Dois-je opter pour le double ou le triple vitrage ? Quelles sont les aides disponibles ? Et comment sélectionner le bon artisan, celui qui m’assurera une pose parfaite ? Dans cet article, nous répondrons aux 10 questions qui reviennent le plus souvent afin que vous puissiez choisir vos nouveaux modèles de fenêtre en toute connaissance de cause.