Escalier sur-mesure bois et acier
Comment bien choisir son escalier ?
17 juin 2021
Salon avec parquet et poele à bois
Parquet : les 7 questions que vous devez vous poser avant de vous lancer
7 mars 2022

tout savoir sur le parquet stratifié

Exemple de parquet stratifié marron imitation chataignier

S’il y a bien un revêtement de sol qui inspire la chaleur, la nature et la noblesse, c’est le parquet. Ses lames de bois s’invitent dorénavant dans toutes les pièces et reste toujours très apprécié des Français. Seul hic : son prix qui peut rebuter ! Les petits budgets se tournent alors généralement vers un ersatz : le parquet stratifié. Capable d’imiter les plus belles essences, simple à poser et à entretenir… Il semble avoir tout pour lui. Dans cet article, nous vous dévoilons tout ce que vous devez savoir sur le stratifié, de sa composition aux critères de choix sur lesquels s’appuyer en passant par ses points forts et ses faiblesses.


Le parquet stratifié : qu’est-ce que c’est ?

Contrairement à ce que son nom laisse à penser, le parquet stratifié n’est pas vraiment un parquet. Il s’agit en réalité d’un revêtement de sol capable d’imiter le bois, le carrelage, le marbre, et même le béton. Il n’a donc rien à voir avec un parquet flottant ou un parquet massif. Le parquet stratifié se compose de 3 couches :

  • La couche supérieure : c’est la partie visible de votre sol, celle qui décore votre intérieur par son design. Réalisée en résine, elle absorbe les chocs et résiste aux rayures.
  • La couche intermédiaire : c’est le cœur de votre sol. Généralement, il est composé d’un panneau de fibres de bois aggloméré, c’est-à-dire des particules de bois recomposées et mises sous haute pression.
  • La couche inférieure : également appelée couche de contre-balancement, c’est elle qui est en contact avec votre ancien sol. Son rôle est d’assurer la stabilité à long terme de votre parquet stratifié.

Quels sont les avantages et inconvénients du parquet stratifié ?

Tous les matériaux ont des points forts et des faiblesses. Et le parquet stratifié ne fait pas exception à la règle. Avant de choisir votre revêtement de sol et d’éventuellement opter pour ce dernier, mieux vaut donc les avoir en tête.

Les avantages

Le sol stratifié est très demandé par les consommateurs et ce n’est pas un hasard. En effet, il est doté de multiples atouts :

  • D’innombrables design : avec ce type de revêtement, vous pouvez craquer pour tous les styles. Les motifs (carrelage, parquet, marbre, pierres naturelles, béton…) sont particulièrement nombreux, tout comme les coloris et les finitions (fumées, vieillies…).
  • Une solidité durable : grâce à sa couche de résine, il est capable de résister aux rayures et aux chocs. Quant à sa couche de contre-balancement, elle permet de garantir la stabilité du revêtement de sol dans le temps.
  • Un entretien minime : contrairement au parquet qui nécessite un entretien plus poussé et minutieux, le sol stratifié n’a besoin que d’un coup de balai pour éliminer la poussière et d’une serpillère essorée pour enlever les petites taches.
  • Un prix accessible : le parquet stratifié reste bon marché, y compris sur les modèles haut de gamme. À vous l’imitation bois sans avoir à investir autant que pour un vrai parquet massif !
  • Une pose relativement simple : à l’instar du parquet flottant, le sol stratifié possède un système de clipsage. Il est donc plutôt facile à installer soi-même. Bien évidemment, le rendu peut ne pas être aussi réussi qu’après l’intervention d’un professionnel aguerri.

Les inconvénients

Le parquet stratifié semble remporter tous les suffrages. Mais il ne faut pas pour autant en oublier ses petites faiblesses : Son isolation phonique moyenne : en cela, il ressemble (encore !) au parquet flottant. C’est pourquoi il est recommandé de poser une sous-couche, notamment en appartement. Cela permettra de réduire les nuisances sonores.

  • Une longévité à la peine : le sol stratifié n’a pas la durée de vie impressionnante du parquet massif. Et pour cause, la couche supérieure faite en résine ne peut pas être rénovée comme le serait une essence de bois.
  • Une sensibilité à l’humidité : ce type de revêtement de sol peut habiller de nombreuses pièces de votre habitation. Toutefois, sa maigre résistance à la moiteur n’en fait pas l’allié des salles de bain… à moins de sélectionner un modèle doté d’une protection hydrofuge.

Comment choisir son parquet stratifié ?

Vous souhaitez changer votre revêtement de sol actuel et opter pour un parquet stratifié ? Alors voici les éléments à prendre en compte.

Le design

Le sol stratifié offre un choix impressionnant de couleurs et de styles. Vous pouvez laisser libre cours à vos envies et imaginer des ambiances très différentes suivant les pièces que vous souhaitez emménager. Vous remarquerez rapidement qu’il existe deux types de sols stratifiés :

  • Les dalles : elles se présentent sous forme de carré ou de rectangle. À privilégier pour les imitations carrelage ou marbre.
  • Les lames : plus élancé, ce format est parfait pour les imitations parquet.

Le critère « classe d’usage »

Le design ne fait pas tout… Pour profiter longtemps de votre nouveau revêtement, encore faut-il qu’il soit adapté à l’usage que vous allez en faire ! C’est ici qu’entrent en jeu les classes d’usage.

Ces dernières se répartissent selon plusieurs chiffres :

  • Les classes 21 à 24 : elles sont destinées à un usage domestique.
  • Les classes 31 à 34 : elles sont destinées à un usage commercial.
  • Les classes 41 à 43 : elles sont destinées à un usage industriel.

Vous vous en doutez, vous pouvez tout à fait vous contenter des classes 21 à 24.

Si le premier chiffre indique l’environnement, en revanche, le second chiffre donne une idée de la résistance que peut supporter le parquet stratifié. Ainsi :

  • La classe 21 pour un usage léger (une chambre par exemple) ;
  • La classe 22 pour un usage modéré (un couloir par exemple) ;
  • La classe 23 pour un usage lourd (une pièce de vie, la cuisine par exemple) ;
  • La classe 24 pour un usage très intensif (l’entrée par exemple).

Le prix

Même si le parquet stratifié reste très accessible, vous remarquerez que des différences de prix sont tout de même présentes. Cela dépend notamment de l’imitation réalisée, de la finition apposée, de l’épaisseur de la couche supérieure, de l’éventuelle protection hydrofuge, etc. Enfin, si la configuration de la pièce à revêtir nécessite de nombreuses coupes, gardez en tête que le prix de la main-d’œuvre risque d’augmenter en proportion. Mais rien de tel que la pose par des professionnels comme les artisans d’Ateliers Du Bois pour un résultat à la hauteur de vos attentes !

S’il y a bien un revêtement de sol qui inspire la chaleur, la nature et la noblesse, c’est le parquet. Ses lames de bois s’invitent dorénavant dans toutes les pièces et reste toujours très apprécié des Français. Seul hic : son prix qui peut rebuter ! Les petits budgets se tournent alors généralement vers un ersatz : le parquet stratifié. Capable d’imiter les plus belles essences, simple à poser et à entretenir… Il semble avoir tout pour lui. Dans cet article, nous vous dévoilons tout ce que vous devez savoir sur le stratifié, de sa composition aux critères de choix sur lesquels s’appuyer en passant par ses points forts et ses faiblesses.