Terrasse en béton désactivé
Tout savoir sur le béton désactivé : la dernière tendance du moment
9 mars 2020

Comment bien choisir son carrelage extérieur pour une terrasse ou un balcon ?

carrelage terrasse

Solide, pratique, durable et surtout esthétique, le carrelage extérieur est sans conteste le revêtement de sol le plus approprié pour une terrasse, un balcon ou les abords d'une piscine. Les fabricants l'ont bien compris et les rayons des magasins spécialisés regorgent aujourd'hui de carreaux plus ou moins qualitatifs. Alors, face à cette multitude de produits, comment bien choisir son carrelage extérieur ? Quel est le matériau le plus adapté : en grès cérame émaillé, en céramique, en marbre ? Et surtout, quid de toutes ces normes aux sigles inconnus comme l'UPEC ou encore le MOHS ? Spécialistes en maçonnerie en Essonne, nous vous donnons dans cet article toutes les clés pour comparer les différents carrelages et dénicher votre idéal !



Céramique, pierres reconstituées, en grès… Quel matériau choisir pour son carrelage extérieur ?

Pour bien choisir votre carrelage extérieur, il faut commencer par se pencher sur son matériau. Ce critère est déterminant puisque chacun a ses propres avantages et inconvénients. Tout dépend donc de vos attentes, de vos besoins et de votre budget.

La céramique

C'est le matériau le plus utilisé dans certaines régions de France, notamment dans le Sud. Et pour cause, elle sait séduire grâce à :

  • Sa solidité ;
  • Sa longue durée de vie ;
  • Son design rustique.

En revanche, elle possède quelques faiblesses :

  • Son choix de teintes limité ;
  • Son entretien régulier.

Le grès

Vous le reconnaîtrez sous l'appellation grès cérame émaillé ou pleine masse. Sans conteste, un des meilleurs rapports qualité/prix. On appréciera notamment :

  • Sa résistance ;
  • Son imperméabilité ;
  • Son petit prix ;
  • Son style et ses imitations bois, béton ou pierre plus vraies que nature !

La pierre naturelle

En pavés ou en dalles, la pierre naturelle a de nombreux atouts :

  • Une très grande robustesse ;
  • Un style se déclinant à l'envi (formes, couleurs…).

Cependant, attention à prendre en compte deux détails qui ont toute leur importance :

  • Son prix assez élevé ;
  • Son entretien (notamment contre le gel et les tâches).

Zoom sur les autres matériaux

La pierre reconstituée : Petite sœur de la pierre naturelle, la pierre reconstituée est fabriquée à base de pierre concassée et de liants. Elle bénéficie ainsi de tous les avantages de la pierre naturelle sans en avoir les défauts : son prix reste raisonnable et aucun traitement n'est plus nécessaire.

Le verre : si vous recherchez un carrelage extérieur très original et extrêmement stylé, misez sur des carreaux en verre. Attention tout de même aux prix qui peuvent monter très rapidement.

Le ciment : Solide et sans entretien, on l'adopte pour orner les jardins contemporains.

Le marbre : Alerte faux bon plan ! Bien que son esthétique puisse plaire à bon nombre de propriétaires, mieux vaut éviter de choisir du marbre pour votre carrelage extérieur. Et pour cause, en plus d'être très glissant quand il pleut, il résiste mal aux différentes variations de température.

Les normes R, ABC, UPEC, PEI et MOHS, indispensables pour bien choisir son carrelage extérieur

En comparant les différents carrelages extérieurs, vous avez sans doute remarqué qu'il existait de nombreuses normes. Voici quelques conseils pour les utiliser à bon escient !

La norme R

S'il devait n'y en avoir qu'une, ça serait celle-ci. La norme R est garante de votre sécurité et celle de tous vos proches puisqu'elle indique le degré d'adhérence du carrelage (pour les pieds chaussés). Indispensable donc pour éviter les glissades dès la première goutte de pluie tombée !

  • R 9 : adhérence normale
  • R 10 : adhérence moyenne
  • R 11 : adhérence élevée
  • R 12 : forte adhérence
  • R 13 : très forte adhérence

La norme ABC

Si la norme R indique le degré d'adhérence du carrelage pour les pieds chaussés, la norme ABC quant à elle s'occupe des pieds nus :

  • A : adhérence moyenne
  • B : adhérence élevée
  • C : adhérence forte

Bon à savoir : Pour choisir un carrelage extérieur, privilégiez un modèle possédant une norme au minimum R10 et B.

La norme UPEC

Certains matériaux sont naturellement plus résistants que d'autres et par conséquent, moins sujets aux rayures et autres fissures. La norme française UPEC permet de comparer plusieurs carrelages en quelques secondes et sur plusieurs critères :

  • U comme Usure : résistance au passage
  • P comme Poinçonnement : résistance aux chutes d'objets
  • E comme Eau : résistance à l'eau et à l'humidité
  • C comme agents Courants : résistance aux produits de nettoyage chimiques.

Chacune de ces lettres est suivie par un chiffre entre 1 et 4, 1 étant un niveau faible de résistance et 4 un niveau élevé de résistance.

Bon à savoir : Si vous choisissez de vous appuyer sur la norme UPEC, misez sur un carrelage extérieur U4 P3 E3 C2 minimum.

La norme PEI

Nous avons parlé dans le point précédent de la résistance au passage. Cette dernière est d'une telle importance qu'il existe même une (autre) norme pour la quantifier : c'est la norme PEI. Cette norme est légèrement différente des précédentes dans sa notation puisque chaque groupe PEI détermine un lieu d'usage :

  • PEI 1 : carrelage destiné aux salles de bain et chambres (passages pieds nus ou chaussons exclusivement)
  • PEI 2 : carrelage destiné aux pièces à vivre, excepté la cuisine et l'entrée (passages pieds chaussés peu fréquents)
  • PEI 3 : carrelage destiné à la cuisine, l'entrée, les couloirs, les balcons et les terrasses des habitations (passages pieds chaussés fréquents)
  • PEI 4 : carrelage destiné aux lieux ouverts au public comme les hôtels (passages pieds chaussés très fréquents)
  • PEI 5 : carrelage destiné au sol soumis à un passage intense sur une longue durée comme les aéroports par exemple.

Bien évidemment, pour votre terrasse, il n'est pas utile d'opter pour un carrelage P5 ! Mais la norme PEI 3 est le strict minimum pour vous assurer de sa longévité.

La norme MOHS

Enfin, la dernière norme que nous verrons dans cet article est la norme MOHS. Celle-ci permet de mesurer la résistance du carreau aux rayures.

  • 1 à 3 : le carrelage est rayable
  • 4 à 7 : le carrelage est peu rayable
  • 8 à 10 : le carrelage ne peut pas être rayé

Et l'esthétique dans tout ça ?

Pour bien choisir son carrelage extérieur, il est primordial de penser pratique et d'utiliser les normes mises à sa disposition. Toutefois, il ne faut pas oublier l'importance de l'esthétique et du style. Pour cela, essayez de respecter une certaine harmonie entre votre futur carrelage, votre jardin, ainsi que la façade de votre habitation. L'ensemble doit rester cohérent.

Enfin, à l'heure actuelle, les fabricants proposent une très large gamme d'effets et d'aspects (effet bois, effet béton, effet métal, aspect azulejos, aspect design, aspect terre cuite, etc.) pour répondre aux goûts de chacun. Vous trouverez sans peine celui qui comble toutes vos attentes !


Choisir son carrelage extérieur pour une terrasse ou un balcon n'est donc pas si difficile que ça lorsque l'on a toutes les cartes en main pour prendre sa décision.